Intranet
Inscription

Historique

Le développement d’Interfrench

Septembre 2010 : Lancement d’InterExecutives, l’Executive Club International d’Interfrench

Juillet 2010: La nouvelle version de l‘intranet est à la hauteur du réseau social Francophile Interfrench.

Juillet 2009: Une nouvelle équipe se met en place en Silicon Valley avec Olivier Minkowski et Régis Danon

Septembre 2009: Un second souffle anime Interfrench

  • Cette année 2009 voit ouvrir une vingtaine de nouveaux chapitres régionaux, dont Singapour, Hong Kong, Tokyo, Shanghai, Sydney, Los Angeles, Washington DC, Munich…
Octobre 2005 : Participation aux salons INNOVACT et BIORIF
  • Second partenariat avec la CCI de Versailles sur l‘Inde.
  • Interfrench a un stand sur INNOVACT et réalise les Speed Business contacts pour INNOVACT à Reims, organisé par la CCI de Reims, et pour le salon BIORIF, organisé par le Conseil Régional d‘Ile de France.

Mai 2005 : Partenariat avec la CCI de Versailles sur la Chine

Janvier à Avril 2005 : Premières réunions à Berlin et Barcelona

Décembre 2004 : L‘Intranet est opérationnel

  • Lancement d‘Interfrench Reims. L‘Intranet Interfrench devient réellement Opérationnel et permet de connecter 8000 francophiles et francophones dans le monde.

Octobre 2004 : Salon Innovact à Reims

  • Stand au Salon Innovact à Reims, organisation des Speed Meetings du salon et des conférences Nanotechnologies.

Septembre 2004

  • Participation au Colloque France-Chine, au salon des micro-entreprises à Paris, lancement de 3 réunions mensuelles supplémentaires Internationale, Biotechnologies et Informatique et Télécom.

Mai 2004 : Ateliers Interfrench à Paris: 8ème édition

  • Le succès est resté constant avec de 120 à 220 participants chaque mois. Plus de 15 groupes se sont constitués dont certains se réunissent mensuellement en plus des ateliers mensuels (Nanotech, Projets, Informatique, Wireless, Biotech, Knowledge Management, Chine, Management, Carrières et de nombreux autres sont en gestation. Interfrench Méditerranée se réunit régulièrement à Marseille avec près d‘une cinquantaine d‘entrepreneurs. Des chapitres sont en gestation sur Lille, Lyon, Nice, Bordeaux. Des fondateurs potentiels commencent à rassembler des professionnels francophiles en vue de créer des chapitres au Maroc, au Québec, en Roumanie, à Genève, à Zurich, à Bruxelles, en Chine, en Colombie.

Décembre 2003 : Interfrench Biotech Paris

  • Première réunion trimestrielle d‘Interfrench Biotech Paris Plus de 120 participants répondent à cette première invitation.

Octobre 2003 : Lancement des ateliers mensuels Interfrench Paris

  • La réunion générale lance les speed meetings dans les réunions de networking en France. Plus de 150 participants se rencontrent de manière accélérée et échangent leurs cartes de visite. Jusqu‘ici dans les réunions de networking chacun n‘osait pas rencontrer les aprticipants auprès desquels il n‘avait pas été introduit. La règle Interfrench est : chacun peut rencontrer tous les participants sans barrière et doit même s‘y efforcer.

fin Septembre 2003 : Première réunion générale de lancement d‘Interfrench Paris

  • Depuis Janvier 2003, une centaine de coordinateurs et membres actifs se réunissent tous les 15 jours dans les locaux de l‘Association des anciens de Centrale Paris pour préparer un lancement des réunions de networking Interfrench. L‘association des anciens de Centrale Paris montre ainsi son soutien à Interfrench.

Août 2003 : Décision de lancement d‘Interfrench Canada et Roumanie

  • Patrick Magnien accepte de lancer le Canada anglophone en collaboration avec l‘équipe de Eric Douay et Nicolas de Castelnau de démarrer Interfrench Roumanie.

Juillet 2003 : Première réunion de bureau Interfrench Québec

  • Patrice Llavador et Eric Douay, coachés par Géraldine Réau de SiliconFrench, réunissent une première réunion fondatrice d‘Interfrench Québec à Montréal.

Juin 2003 : Décision de lancer Interfrench Lille, Nice

  • Christophe Pannetier, président de Digiport à Lille, accepte de démarrer Interfrench Lille. Bertrand Blanc accepte de lancer Nice.

Mai 2003 : Lancement Interfrench Méditerranée

  • Interfrench Méditerranée prend son envol dans une conférence de presse, dans les locaux de Provence Promotion qui sponsorise l‘association régionalement.

Avril 2003 : Intégration des différences culturelles dans l‘objectif

  • Après une réflexion commune avec Pascal Baudry, auteur de ‘Français et Américains‘, il devient important pour Interfrench de promouvoir chez ses membres les meilleurs comportements professionnels des autres cultures francophiles. Un travail sur une charte Interfrench est entrepris.

Février 2003 : Travail et Loisirs

  • Pierre-Jean Charra réunit à Paris une dizaine de professionnels et entrepreneurs motivés par le concept Interfrench. En Silicon Valley, Interfrench redevient le groupement des entrepreneurs et professionnels. L‘activité rencontres de loisir prend le nom d‘Interfrench/Frenchip, et celle de rencontres d‘executives et VIP prend le nom d‘Interfrench Executive Club.

Novembre 2002 : L‘Executive Club

  • L‘Executive Club, sous la direction d‘Ale Gicqueau, réunit les CEOs, présidents et vice-présidents francophones et francophiles de la baie de San Francisco, dans le même esprit convivial que les réunions Siliconfrench.

Août 2002 : Retour en France de Pierre-Jean Charra

  • Pierre-Jean Charra repart en France avec la mission de donner à SiliconFrench sa dimension internationale, en créant un pont professionnel entre les deux pays, pendant qu‘Ale Gicqueau et son équipe s‘occupent d‘étendre le concept en Amérique.

Mars 2002 : Première réunion générale SiliconFrench

  • La première réunion SiliconFrench est un succès. Elle réunit plus de 150 francophones et francophiles professionnels enthousiastes. Elle démarre plutôt comme une fédération d‘anciens de Grandes Ecoles francophones.

Novembre 2002 : Première réunion de coordinateurs SiliconFrench

  • Le concept SiliconFrench séduit une vingtaine de pionniers, appelés coordinateurs, qui acceptent de s‘occuper chacun d‘un groupe (anciens d‘une Grande Ecole, francophones d‘un pays autre que la France etc..)

Octobre 2001 : Décision de créer SiliconFrench

  • Pierre-Jean Charra et Ale Gicqueau décident de créer une section purement professionnelle d‘Interfrench, SiliconFrench, et de continuer à organiser par ailleurs sous le nom Interfrench des réunions conviviales entre francophiles.

Novembre 2000 : Réunions dans cinq villes de la baie

  • Les organisateurs créent de nouvelles réunions mensuelles à Palo Alto, Danville, Walnut Creek. De nouveaux coordinateurs rejoignent l‘équipe des fondateurs (Eric Mayer, qui s‘occupe de l‘East bay). Les réunions initialement prévues pour les professionnels, attirent de plus en plus de francophiles intéressés à rencontrer des français.

Octobre 2000 : Réunions dans deux villes de la baie

  • Les organisateurs augmentent le nombre de villes de réunion en passant à une réunion mensuelle sur San Francisco et une autre sur Cupertino. Ces réunions sont ouvertes aux américains francophiles.

Septembre 2000 : Création informelle de Interfrench en Californie

  • La première réunion est organisée le 30 Septembre 2000, à Cupertino, par Pierre-Jean Charra, aidé de Jean-Charles Bonnet. L‘objectif initial est de créer plus de convivialité dans les réunions professionnelles francophones régionales en cassant la glace grâce à des coordinateurs, responsables de leur groupe, qui introduisent les nouveaux arrivants et donnent plus de chaleur à la réunion.